Publié par Laisser un commentaire

Qu’est-ce que la solarigraphy ?

Coucou tout le monde !

Aujourd’hui, je vais te parler du plus beau mouvement photo du monde (ce n’est pas du tout objectif ! Tu t’en doutes bien !). Au début, ce mouvement n’avait pas de nom ni même de célébrité. Personne ne connaissait ce truc alors qu’aujourd’hui, c’est plutôt en vogue dans le monde de la photographie argentique.

La découverte à travail Justin Quinnell

Personnellement, j’ai découvert ce mouvement il y a seulement 7-8 ans lorsque je travaillais sur mon mémoire de fin d’études. Je l’ai « trouvé » grâce à un monsieur anglais qui s’amusait à faire des sténopés très originaux et absolument géniaux. Justin Quinnell a, par exemple, pris des photos en direct de l’intérieur de sa bouche. On y voit la tête d’un bébé ou même son dentiste approcher ses outils. C’est vraiment excellent et hors du commun comme job artistique !

En dehors de cette petite série, j’ai découvert qu’il s’amusait à poser de vieilles canettes partout dans sa ville pendant plusieurs mois. Et les images étaient absolument époustouflantes ! Moi qui travaillait et travaille toujours autour de la mémoire, du souvenir et du temps, j’ai vu dans ce principe, une vraie opportunité artistique. A l’époque, c’étaient les seules images de ce type que j’ai pu trouver sur la toile. Ma grande question, du haut de ma toute petite expérience argentique, était : mais comment fait-il pour développer son image après 6 mois dans une canette ? Son papier a forcément pris trop de lumière ! S’il est plongé dans un bain de révélateur, elle va forcément devenir noire ! Me dis-je. Je te révèlerai son secret dans une vidéo très prochainement.

Qu’est-ce que c’est exactement ?

Mais parlons plutôt de la solarigraphie à proprement parlé. Ce sont donc des sténopés de longue durée. Le principe essentiel de ces images est de capturer le parcours du soleil pendant plusieurs jours, plusieurs mois, voire plusieurs année.s. Tu vas donc voir le tracé du soleil chaque jour sur ton image. Et plus le temps de pose est long, plus le tracé prend de l’épaisseur dans le ciel. Tu peux même déterminer les jours grisonnants en observant les courbes. Tu vois également les différentes saisons de l’année. Lorsqu’en hiver, les jours sont plus courts et le soleil bas dans le ciel. Lorsqu’au contraire en été, les jours sont plus longs et le soleil grimpe haut dans le ciel. Pour le reste de l’image, chacun s’amuse à soigneusement placer ce qu’on appelle désormais la « solarcan ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.