Publié par Laisser un commentaire

Paxette : chouette ou pas chouette !

Avant de commencer à parler de cet appareil, le Paxette. Je tiens à préciser que mon avis est totalement subjectif. J’avais envie de vous raconter une petite histoire. 

J’ai acheté ce Paxette l’été dernier. Je le trouvais beau et son prix n’était pas excessif alors je l’ai pris. Oui parfois (ça reste rare quand même !), j’achète de petits appareils par pure esthétisme. Et bien, entre lui et moi, ça ne s’est pas très bien passé.

Cet appareil m’a valu de belles prises de tête ! Je l’ai trouvé d’un compliqué ! Il n’est évidemment pas du tout fait pour les débutants. Et même avec plusieurs années d’expériences, il m’a clairement agacé. Et ça s’est vu dans les résultats d’images que vous verrez. Je n’ai pas réussi à le maîtriser correctement et j’ai beau être persévérante, je n’ai pas voulu faire une seconde pellicule avec. Quand le lien ne se fait pas, y’a rien à faire. Enfin moi, c’est comme ça que ça fonctionne en tout cas.

Tout se joue sur l’objectif. Même le déclenchement. 

Comme vous le savez si vous connaissez la chaîne, j’aime bien découvrir l’appareil par moi-même sans regarder un manuel. Alors je l’ai tripoté un long moment avant de cerner la bête. Ce que j’ai aimé c’est son ouverture. Il s’ouvre par le dessous à l’aide d’une vis que l’on tourne et tout un élément se détache pour pouvoir installer la pellicule. J’ai trouvé ce système sympa. Une fois la pellicule insérée et la vis bien fermée, on peut partir à l’aventure et quelle aventure !

Ce que j’ai apprécié également, c’est le système de décompte des négatifs. Il est plutôt chouette.

Truc relou au possible : la bague de distance fait souvent bouger la bague de l’ouverture et du coup, ça fait foirer les images. Je ne m’en suis pas rendue compte tout de suite donc j’ai des clichés flous. Pour palier ce problème, il faut donc régler l’ouverture en dernier !

La cellule, parce qu’il semble il y en avoir une, je ne l’ai pas comprise. Je ne vais pas vous mentir. J’ai utilisé ma cellule Gossen par prudence. Parce que l’indication via la pastille intérieure était beaucoup trop aléatoire pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.