Publié par Laisser un commentaire

Interview Aurélie Raidron

Coucou les gens ! 

Aujourd’hui, je te présente une nouvelle interview. C’est sans doute la plus longue de la chaîne. Pourquoi ? Parce qu’avec Aurélie, on a « philosophé » photographie. On a du discuter en tout plus de 3h chez moi. Mais c’était passionnant !

Avant de vous montrer tout ça, je dois faire un petit point avec vous. Si vous n’avez pas vu mes quelques stories publiées sur Instagram, il y a quelques semaines déjà, juste avant de rencontrer Aurélie, j’avais eu pas mal de critiques négatives (et non constructives !) à la fois sur mon travail personnel artistique mais également sur « Clic Argentique » et comment je gère cet espace. C’était surtout les interviews qui étaient ciblées. Ça m’a évidemment impacté. Je suis un être humain donc j’ai des sentiments comme tout le monde. Je pense qu’au moment de rencontrer Aurélie, j’étais encore un peu remontée par les comportements de ces hommes sur les réseaux sociaux.

L’autisme

En outre, Aurélie est une photographe autiste. Clic n’est pas à même de vous expliquer ce qu’est l’autisme parce que ce n’est pas le lieu mais sachez que l’autisme est très différent de ce que l’on peut s’imaginer. Nous employons des termes spécifiques parfois et je m’en excuse. Si vous êtes curieux et curieuse, je vous conseille d’aller faire un tour sur la chaîne d’Alistair qui vous expliquera bien mieux que moi tout ça 🙂 Je vous mets une petite vidéo de lui en description.

Allez, je vous laisse maintenant avec Aurélie qui va nous présenter son travail et son regard sur la photographie. 

Ah oui, j’oubliais ! Y’a une incompréhension au sujet de Clic. Je suis la seule à gérer Clic pour info. Lors des interviews, j’ai une personne qui m’aide en prenant des plans supplémentaires et je la remercie tout plein, mais Clic Argentique c’est que moi hein ^^

Bonne fin de journée à tou.te.s !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.